20 mars 2021: Action #Payetajustice

Samedi 20 mars 2021 à 13h Place de la République à Rennes, les militantes de Prendre le droit ont crié haut et fort des phrases entendues par des femmes pendant leur parcours judiciaire suite à des violences sexuelles. Des phrases qui disent toute la culture du viol, et qui nous rappellent à quel point la justice fait partie intégrante de ce système qui nous broie.

L’appel ci-dessous nous a permis de récolter ces phrases, il est toujours en ligne, n’hésitez pas à continuer à témoigner!


APPEL À TÉMOIGNAGES
#Payetajustice

J’avais 28 ans, lors de mon dépôt de plainte pour viol, une policière m’a dit : « Vous êtes sûre que ces hommes vous ont violée ? Ils sont mignons pourtant ! »
J’ai 40 ans, je relate des viols conjugaux à mon avocat : « Je ne suis pas là pour entendre votre vie privée… »
J’ai 50 ans, j’ai porté plainte pour 20 ans de viols conjugaux. Dans mon dossier le procureur a écrit : « Monsieur ne paraît pas avoir eu conscience de forcer. Il était pris par une sorte de dynamique d’action de l’amour ».
J’avais 35 ans, lors d’une audition, un juge d’instruction m’a dit : « La procédure va être longue et ne va mener à rien, vous devriez arrêter de vous acharner, et aller vous soigner et faire du bénévolat dans une association d’aide aux victimes »

Si vous aussi vous avez entendu de tels propos dans le cadre de votre plainte contre des violences sexuelles, l’association Prendre le droit, féministes pour un monde sans viol[s]*, vous invite à témoigner sur Instagram et Facebook avec le #Payetajustice ou par mail payetajustice@riseup.net
Qu’elles soient prononcées par des policiers, des juges d’instructions, des médecins, des procureurs, des avocats, par n’importe quel acteur du système judiciaire, ces phrases constituent une double peine pour les femmes victimes ! Après les violences sexuelles, elles doivent affronter les violences judiciaires !
Parce que la justice participe du même système que celui qui nous viole massivement,
Parce que la justice garantit l’impunité des agresseurs, en classant massivement les plaintes pour violences sexuelles sans suite,
Parce que la justice est une justice faite par et pour les hommes,
Dénonçons-là !
Alors même que le gouvernement se pare d’une belle communication autour des violences faites aux femmes, en invitant à la « libération de la parole », les moyens concrets qu’il met en oeuvre pour accueillir dignement cette parole sont largement insuffisants !
Dans les commissariats, les gendarmeries, les tribunaux, l’esprit reste toujours le même : les victimes parlent, mais sont présumées menteuses, quand les agresseurs sont présumés innocents.
Les victimes sont présumées consentantes, quand les agresseurs sont présumés dans leur bon droit.
Vos témoignages anonymes seront déclamés par les militantes de Prendre le droit lors d’une action publique pour dénoncer cette justice sexiste et patriarcale.

« OPPRESSION », Place de la mairie, Rennes
Samedi 20 mars 2021 à 13h
Nous parlerons, nous briserons le silence, nous prendrons la parole, et nous prendrons le droit !
VIOLENCES SEXUELLES + VIOLENCES JUDICIAIRES
=
DOUBLE PEINE

#Payetajustice

Lire la suite

4 décembre 2019 à Rennes : Théâtre-forum sur les violences sexuelles au travail

Affiche Silences complices - 4 dec 2019

Soirée théâtrale sur les violences sexuelles commises dans le cadre du travail 

Le mercredi 4 décembre 2019 à 20h

à la Maison de Quartier de Villejean – Rennes

 

Par la compagnie Dé(s)amorce(s)

Avec une intervention de l’Association contre les Violences faites aux Femmes au Travail (AVFT)

Comment réagir face aux comportements sexistes et aux violences sexuelles dans le cadre du travail ? Comment se positionner quand on est témoin de violences sexuelles ? Comment faire naître la solidarité ? La compagnie Dé(s)amorce(s) propose à chacun.e de répondre à ces questions grâce à la technique du théâtre-forum qui permet, via la participation de ceux et celles qui le souhaitent, de trouver des pistes de solutions à une situation initiale problématique.

L’objectif : s’entraîner individuellement et collectivement à lutter contre les oppressions et faire émerger des pistes concrètes pour mettre fin aux violences contre les femmes.

Le théâtre-forum qui dure environ 2h, sera suivi d’une séance de questions-réponses animée par une salariée de l’AVFT sur les leviers juridiques de la lutte contre les violences sexuelles commises dans les relations de travail.

La soirée est organisée par l’association Prendre le droit – Féministes pour un monde sans viol[s]* avec le soutien de la Ville de Rennes.

* Englobe ici toute forme d’atteinte physique et psychique à caractère sexuel, même sans pénétration

Lire la suite

22 novembre 2018 – Quand le viol n’est plus un crime : retour sur les enjeux de la « correctionnalisation » des viols

Soirée de sensibilisation contre la correctionnalisation du violJeudi 22 novembre 2018 – 20h

Au 4Bis (CRIJ), Cours des alliés, Rennes

L’association Prendre le droit propose une soirée de sensibilisation à la problématique de la correctionnalisation des viols, pratique courante du système judiciaire qui consiste à « déqualifier » le crime de viol en délit d’agression sexuelle.

À partir de mises en scène et sur la base de supports pédagogiques, il s’agira de décrypter collectivement les raisons qui poussent à cette négation des viols en revenant à la fois sur le fonctionnement de la procédure pénale, l’historique de la pénalisation des violences sexuelles et les mécanismes de la correctionnalisation.

Dans le cadre du mois contre les violences faites aux femmes, organisé par la ville Rennes en Novembre 2018.

Lire la suite

Atelier sur le traitement pénal du consentement et des violences sexuelles

Prendre le Droit anime le 5 décembre, de 14h à 16h30 au Pôle associatif de la Marbaudais – rue de la Marbaudais (Bus n°5) une conférence-débat avec un atelier participatif, qui portera sur les enjeux juridiques du traitement pénal des violences sexuelles et la prise en compte de la notion de consentement dans le droit.
Cet atelier est ouvert aux femmes et aux lesbiennes.

Capacité maximum : 14 personnes. Merci de réserver au 06 12 65 87 68 ou sur prendreledroit@riseup.net

Cet atelier est soutenu par la Ville de Rennes dans le cadre des manifestations organisées pour la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

 

 

Lire la suite